Pomzine

Les Compagnons du Théâtre : l'Amour de l'art lyrique

Exemples à suivre ? / Spécial chanteurs chanteuses : Le 30/09/2014

Créés en 1953, les Compagnons du Théâtre présentent chaque année à Castres (Tarn) une opérette du répertoire chantée par un choeur amateur entouré de professionnels. Marie-José Amalvy, présidente de l'association, a bien voulu répondre à quelques questions.


Quelle est l’origine de l’association ?

Le sud du département du Tarn cultivait au début du XXème siècle une vocation lyrique avec pour preuve une saison lyrique, tous les printemps, qui se déroulait au théâtre Municipal de Castres construit en 1904. C'est dans ce contexte que les Compagnons du Théâtre naquirent, jouissant ainsi de ce magnifique théâtre à l'italienne de la ville. A cette époque là, on retrouvait dans les rangs des chanteurs choristes et solistes ainsi que les musiciens. Ils venaient de toutes les couches de la société castraise et des environs (ouvriers, commerçants, étudiants...). Ils eurent la chance à cette période d'être dirigés artistiquement par Madame Annette Amalvy que l'on pouvait retrouver comme professeur de chant, pianiste accompagnatrice et chef d'orchestre. Pour la mise en scène, l'association faisait appel à Monsieur Roland JIARD, Metteur en Scène au Capitole de Toulouse. La troupe a fonctionné ainsi jusqu'en 1972, année du décès de Madame Annette Amalvy. Les rennes de l'association seront reprises en 1984 par Marie-José et Yves Amalvy qui perpétuent aujourd'hui la vocation de cette formation.

Pourquoi une troupe ouverte uniquement aux chanteurs amateurs ?

Les Compagnons du Théâtre souhaitent avant toute chose être des découvreurs de talent en Midi-Pyrénées et mettre le pied à l'étrier à des artistes en devenir avec un prise de rôle de premier, deuxième ou autre plan. Ceci  est valable également pour les chefs de chant, les metteurs en scène et les chefs d'orchestre. Néanmoins nous avons aussi besoin de faire appel à des professionnels pour le bienfait de l'ouvrage et pour encadrer les artistes en devenir dans le cadre d'une transmission de savoir. Les choristes sont tous des chanteurs amateurs désireux d'apprendre un ouvrage qui leur permet d'évoluer sur scène dans des conditions optimales ce qui constitue pour eux un hobby dans un cadre rigoureux et professionnel.

D’après vous qu’est-ce qui fait le succès et la pérennité de l'association ?

Tout simplement le cadre de travail rigoureux qui est le nôtre grâce à un encadrement de professionnels exigeant ; la convivialité qui règne au sein des Compagnons du Théâtre ; l'amour de l'Art Lyrique ; la fidélité de notre public convaincu par la qualité de nos spectacles ; le soutien des autorités territoriales ; l'opiniâtreté de celles et ceux qui sont à la tête de l'association. Voici les 6 éléments qui nous paraissent essentiels au succès et à la pérennité des Compagnons du Théâtre.

Quel conseil donneriez-vous à un amateur qui voudrait créer son association dans un but équivalent ?

La première des choses qui me parait indispensable, c'est de ne pas hésiter à donner à 100% de sa personne et dans le désert actuel du désengagement de l'état, pouvoir faire front aux autorités territoriales pour quelques subsides que ce soient. Quant aux mécènes, ils se font de plus en plus tirer l'oreille. Ils se sont mis en pilotage point mort. Donc c'est dur et il faut faire preuve de courage.

Quelle est l’importance aujourd’hui des réseaux sociaux dans votre organisation ?

Ils représentent pour nous une vitrine pour faire connaitre les Compagnons du Théâtre ainsi que tous leurs objectifs et sont fort utiles lorsque nous lançons les auditions et les recrutements pour les choeurs ainsi que les dates de nos spectacles. C'est un outil indispensable de communication.

En conclusion...

Si l'on est courageux, tenace et qu'on a des connaissances artistiques liées à cet art, si les subventionneurs sont au rendez vous, Marie-José Amalvy recommande cette "belle aventure riche de magnifiques rencontres malgré quelques frayeurs car on ne sait jamais si on pourra rouvrir le rideau rouge l'année suivante". Elle conclue : "Mais on est heureux car rien ne remplace cette sensation extraordinaire qui vous saisit dès les premières notes de musique".
Pour aller plus loin avec les Compagnons du Théâtre...
Consultez le site internet de l'association et retrouvez leur prochain spectacle à Castres, en avril 2015 : la Veuve Joyeuse de Franz Lehar

Commentaires

Paramétrez votre navigateur de façon à afficher les images.

Aucun commentaire pour l'instant...

Créer un compte S’identifier